Prévalence de la consommation
de tabac en RDC

Gender Icon

En RDC, les hommes consomment plus de tabac que les femmes. La prévalence globale de la consommation de tabac était de 26,5 % chez les hommes et 4,1 % chez les femmes en 2014.

Age Icon

De manière générale, la consommation de tabac est plus importante chez les personnes âgées, mais les produits consommés varient selon le genre.

Rural Urban Icon

Les Congolais vivant en milieu rural consomment plus de tabac que ceux qui vivent dans les zones urbaines. En 2014, les taux étaient respectivement de 29 % et 20 %.

Cette page fournit des informations sur la prévalence actuelle de la consommation de tabac par produit, par genre, par âge, par milieu rural/urbain, par niveau d’études, par statut socio-économique et par province. Les données sont tirées de l’Enquête démographique et de santé (EDS) nationale de 2013-2014

et de l’Enquête mondiale sur le tabagisme chez les jeunes (GYTS) menée à Kinshasa et à Lubumbashi en 2008.

Prévalence de la consommation de tabac selon le genre

En RDC, les hommes fument beaucoup plus que les femmes. En 2014, la prévalence de la consommation de tout type de tabac était de 26, 5% chez les hommes et 4,1 % chez les femmes. Il y a aussi de grandes différences dans les produits consommés par les deux genres.

Quatre-vingt-seize pour cent (96 %) des femmes ont déclaré ne pas consommer de produits du tabac. Les 4 % de femmes qui consommaient des produits en 2014 ont indiqué qu’elles ne consommaient quasiment jamais de cigarette. Le produit le plus consommé chez les femmes était le tabac à priser pour un taux de 3%, suivi du tabac roulé à la main avec un taux de 0,6 %.

Chez les hommes, la cigarette était le produit le plus consommé en 2014 avec un taux de 18,9 %, suivi du tabac à priser, 7,8 %, et du tabac roulé à la main, 4,4 %. Au niveau mondial, l’OMS a aussi trouvé des différences importantes dans la consommation du tabac selon le genre avec 36,7 % chez les hommes et 7,8 % chez les femmes.

Ces résultats sont similaires à ceux obtenus dans d’autres pays d’Afrique sub-Saharienne. Au Nigéria, par exemple, 7,3 % des hommes et 0,4 % des femmes consomment des produits du tabac. En Afrique du Sud, ces taux sont respectivement de 41, 7 % et 17,9 %.


Prévalence de la consommation du tabac selon le genre  

HommeFemmeTout produit0 %5 %10 %15 %20 %25 %30 %Prevalence de consommation (%)25,3 %4,2 %

Source: DHS 2014


Prévalence de la consommation de tabac par tranche d’âge

Le taux de tabagisme en RDC augmente avec l’âge. Les adolescents et les jeunes adultes constituent la tranche d’âge où la prévalence du tabagisme est la plus faible, alors que le taux le plus élevé se trouve chez les Congolais plus âgés. En 2014, la consommation de tabac était la plus importante chez les hommes de 45 à 49 ans avec  37,7 % et chez les femmes de 40 à 44 ans avec 10,7 %.

La cigarette était le produit le plus consommé dans toutes les tranches d’âge en RDC, sauf chez les plus jeunes (15 à 19 ans). La prévalence la plus élevée (11,1 %) de la consommation de la cigarette a été trouvée chez les personnes âgées de 45 à 49 ans, suivies des personnes de 40 à 44 ans avec 10,2 %. Dans la tranche d’âge de 15 à 19 ans, le tabac à priser est le produit le plus consommé avec un taux de 2,3 %, suivi de la cigarette avec 1,3 %.

Cette prévalence relativement faible chez les jeunes peut être attribuée à l’interdiction de la publicité du tabac dans les milieux éducatifs (ménages et établissements scolaires) et à l’augmentation des taxes sur le tabac, ainsi qu’au faible pouvoir d’achat des jeunes. D’autres recherches montrent que les populations sont susceptibles d’être initiées au tabagisme dès l’adolescence par le biais de publicités conduisant à une consommation soutenue tout au long de leur vie.

  La prévalence élevée chez les personnes âgées peut être attribuée à un pouvoir d’achat plus élevé et à une exposition à la publicité sur le tabac dans leur jeunesse . Des études ont montré que les personnes âgées ne sont souvent pas ciblées par les services de sevrage.

Ces résultats sont similaires à ceux obtenus en Afrique du Sud où le taux de tabagisme était le plus élevé chez les adultes âgés de plus de 60 ans et en Gambie où la prévalence est  plus importante chez les adultes âgés de 40 à 49 ans.


Prévalence de la consommation du tabac par tranche d'âge

15-1920-2425-2930-3435-3940-4445-49Tranche d’âge0 %2 %4 %6 %8 %10 %12 %14 %16 %18 %20 %Prevalence de consommation (%)3,8 %6,9 %10,6 %12,2 %13,4 %19,2 %19,8 %

Source: DHS 2014


Prévalence de la consommation de tabac selon le statut socio-économique

Les personnes ayant un niveau socio-économique faible consomment plus de tabac que les Congolais jouissant d’un niveau socio-économique plus élevé.

Malgré le coût financier, ce sont les personnes les plus pauvres qui fument le plus de cigarettes. En 2014, les Congolais les plus pauvres étaient ceux qui fumaient le plus la cigarette avec 28,7 %, suivis des pauvres avec 25 %, de la classe moyenne avec 19,9 % et des riches et plus riches avec 15,7 % et 10,5 % respectivement.

Il a été noté, dans plusieurs pays d’Afrique, une corrélation entre les conditions économiques et la prévalence du tabagisme. Plus l’individu est considéré comme pauvre, plus sa consommation de tabac est forte.


Prévalence de la consommation du tabac selon statut socio-économique

Le plus pauvrePauvreMoyenRicheLe plus richeIndice socio-économique0 %2 %4 %6 %8 %10 %12 %14 %16 %Prevalence de consommation (%)14,3 %13,5 %11,3 %8,2 %5,8 %

Source: DHS 2014


La consommation de tout produit du tabac dans le pays était de 10,3 % en 2014. Parmi les produits du tabac consommés, la cigarette arrivait en première position avec 5,9 %, suivie du tabac à priser avec 4,4 %. D’autres produits étaient consommés aussi dans le pays mais à plus faible taux, notamment le tabac roulé à la main, le tabac à mâcher, la pipe, etc.

Ces résultats sont similaires à ceux partagés par l’OMS en 2022 et montrent que la cigarette est la forme de tabac la plus répandue dans le monde

.


Prévalence de la consommation de tabac par produit

CigarettesTabac à priserTabac emballé à la mainTabac à mâcherAutre tabac fuméPipeProduits de tabac0 %2 %4 %6 %8 %10 %Prévalence de consommation (%)5,84 %4,35 %1,66 %0,36 %0,30 %0,11 %

Source: DHS 2014


Prévalence de la consommation de tabac selon le niveau d’études

Il existe une corrélation négative entre le niveau d’études et la consommation de tabac. Les Congolais qui ont un niveau d’instruction plus élevé fument moins que ceux qui n’ont pas de niveau élevé.

Ainsi, en 2014, les Congolais ayant un niveau d’études secondaires fumaient plus la cigarette avec un taux de 6,4 %, suivis de ceux qui ont un niveau d’études primaire avec 6 %. Le tabac à priser et la cigarette sont les  produits les plus consommés par les Congolais non instruits (respectivement 5,2 % et 4,2 %).


Prévalence de la consommation de tabac selon le niveau d'études

Sans educationPrimaireSecondaireNiveau élevéNiveau d’education0 %2 %4 %6 %8 %10 %12 %Prévalence de consommation (%)10,2 %10,9 %10,5 %5,4 %

Source: DHS 2014


Prévalence de la consommation de tabac par les élèves

En 2008, parmi les élèves du secondaire âgés de 13 à 15 ans et interrogés à Kinshasa et à Lubumbashi, 33,6 % ont indiqué qu’ils consommaient le tabac (tous produits) dont 36,5 % de garçons et 29,3 % de filles.

School Infographic

Vingt-huit virgule neuf pour cent (28,9 %) des élèves ont indiqué qu’ils fument d’autres produits du tabac (non précisé) dont 29,3 % de garçons et 27,6 % de filles. Un nombre important d’élèves ont indiqué avoir consommé la cigarette – 19,5 % des élèves à Kinshasa et 19 % à Lubumbashi. Cependant, cette recherche date de 2007 et ne couvre que les adolescents scolarisés dans deux zones urbaines

.

Prévalence de la consommation de tabac dans les zones rurales/urbaines

Les Congolais vivant en milieu rural consomment plus de tabac que ceux qui vivent en zone urbaine; 12,2 % de Congolais en milieu rural et 7,3 % de Congolaises en zone urbaine.

Les types de produits consommés dans les zones rurales et urbaines sont similaires. Selon une étude menée dans sept pays africains (Cameroun, Ouganda, Ethiopie, Kenya, Nigéria, Sénégal et Tanzanie), la prévalence du tabagisme est de 67,1 % dans les zones rurales et 32,9 % dans les centres urbains.

Urban Rural Infographic

Prévalence de la consommation de tabac par province

En 2014, le taux de consommation de tabac le plus élevé (18,3 %) a été obtenu dans la province de Bandundu qui partage une frontière avec l’Angola. Depuis 2015, cette province est divisée en trois provinces, à savoir Kwilu, Mai-Ndombe et Kwango. La province de Bandundu était suivie de la zone minière de la Province Orientale (actuellement les provinces de Bas-uélé, Haut-uélé, Ituri et Tshopo) avec 15,7% et Equateur (actuellement Equateur, Mongala, Nord Ubangi, Sud-Ubangi, et Tshuapa) avec 13,4%. C’était au Sud-Kivu où le tabac était le moins consommé en RDC avec 3 %.

DRC map

Nouvelle répartition des provinces (depuis 2015)


Prévalence de la consommation de tabac par province

  • Prevalence Rate|
  • 0 % - 6 %
  • 6,1 % - 14,99 %
  • 15 % - 18,33 %
  • No Data